Apprendre à faire du parapente


Apprendre à faire du parapente

le-parapente.jpg
Le parapente est un aéronef de la même famille que les parachutes et les deltaplanes. Il permet de faire du vol libre. C’est un sport et un loisir à la fois,  destiné aux personnes qui ont le gout du risque car sauter de nulle part c’est très dangereux. Mais il est aussi destiné aux personnes qui rêvent d’aventure. Pour rendre cet envol plus facile, voici quelques conseils.

Les bonnes techniques pour décoller

Avant d’effectuer un saut en parapente, il est nécessaire d’acquérir de bonnes bases.
La première chose est de maitriser le cap et la direction. Ensuite il faut maitriser et savoir trouver l’équilibre de la voilure. Enfin, il faut maitriser la propulsion, (ACCELERER ET FREINER).
Pour exécuter un bon décollage en parapente, il faut qu’il y ait une pente et que les conditions météorologiques soient respectées.
Le parapentiste ou celui qui pratique le parapente se place face à la pente, avec son aile à terre, bien étalée. Il s’installe dans la sellette en vérifiant les points d’accrochage, le casque et le parachute de secours. La dernière condition est qu’il faut qu’un vent léger remonte la pente.
 Quand toutes ces conditions seront réunies,  le parapentiste peut commencer à tirer sur les élévateurs pour que le voile soit au dessus de sa tête et ainsi permettre le vol.  Ensuite, il n’aura plus qu’à courir pour décoller.
Noter qu’il y a d’autres façons de faire un décollage, mais elles requièrent toutes des connaissances spécifiques.

Atterrir tout en douceur enparapente

L’atterrissage en parapente s’effectue en deux phases qui sont la phase d’approche et la phase finale.
La phase d’approche consiste à se retrouver dans une trajectoire face au vent et au point d’atterrissage choisi et à une distance et latitude qui permettent de toucher le sol à l’endroit désiré.

atterrissage-en-parapente.jpg

La phase finale : Dans cette phase, le parapentiste doit être face au vent pour que sa vitesse par rapport au sol soit très faible.
Quand il ne sera plus qu’a deux mètres du sol, il devra freiner progressivement pour faire  monter légèrement le pilote, les mains doivent être en dessous de la hanche lors du touché des pieds. Le voile devrait se décrocher au sommet de l’arrondi et le parapentiste atterrira comme une fleur. Cependant, il devra continuer de freiner pour faire tomber son aile. Et voila un atterrissage en douceur en parapente.